UNE NOUVELLE FACON D’ENVISAGER LES VEHICULES ANCIENS?

UNE NOUVELLE FACON D’ENVISAGER LES VEHICULES ANCIENS?

La FIVA (Fédération Internationale des Véhicules Anciens) a publié un guide destiné à toutes les personnes souhaitant acheter, conserver ou utiliser un véhicule ancien.

Baptisé Charter of Turin Handbook (Manuel de la charte de Turin), ce guide considère avant tous les véhicules anciens comme des artefacts culturels et suggère que nous devrions envisager ces machines d’une nouvelle façon. Étant donné les effets des automobiles sur notre mode de vie et les changements radicaux qu’elles ont apportés à notre quotidien en un très court laps de temps, il faudrait « cesser de considérer [les véhicules anciens] comme un simple hobby ou des jouets pour grandes personnes, mais les voir plutôt comme un patrimoine culturel de notre civilisation».

Ensuite, le manuel donne des conseils pratiques sur la question délicate de la restauration et de l’entretien des véhicules anciens, et donne des suggestions sur la façon dont les propriétaires et les amateurs pourraient rester fidèles aux principes de la Charte de Turin (1) – un document phare reconnu dans le monde entier par des organismes tels que l’UNESCO, l’UE et la FIA (Fédération internationale de l’automobile). Cette charte contient un protocole facultatif de préservation et d’utilisation des véhicules anciens. Le manuel est composé de différentes contributions :

  • Une introduction sur le rôle et l’importance culturels des véhicules anciens, par Rodolphe Rapetti, Conservateur en chef du patrimoine du ministère français de la Culture.
  • Une présentation plus approfondie du sujet, ciblant plus particulièrement les activités de préservation, par Richard Keller, conservateur de la Cité de l’Automobile à Mulhouse, France.
  • Une partie sur l’authenticité et la restauration authentique, par Thomas Kohler, père spirituel de la Charte de Turin.
  • Une application plus concrète des principes de la Charte de Turin à la carrosserie d’un véhicule, par Alfredo Zanellato Vignale, neveu du célèbre designer, ingénieur, peintre et professeur.
  • Une partie mécanique, également plus concrète, par Lorenzo Morello, ancien professeur de l’École polytechnique de Turin et consultant pour FIAT.

 

« Il est important de rappeler que la charte de Turin n’a vocation qu’à donner une ligne directrice et fournir des conseils utiles sur les bonnes pratiques, » explique Patrick Rollet, Président de la FIVA. « La FIVA a pour objectif de protéger et promouvoir une façon correcte et respectueuse de l’histoire d’envisager le passé. Nous espérons que ce nouveau manuel sera à la fois intéressant et utile à tous ceux qui ont décidé d’appliquer les principes de la Charte de Turin à leur propre véhicule, et qu’il encouragera les discussions et les débats sur le rôle historique des véhicules anciens. »

Le manuel a été distribué aux participants de l’Assemblée générale de la FIVA à Bucarest, le 17 novembre 2017. Cependant, il cible également un public plus large et il convient d’espérer qu’il captivera, intéressera et stimulera les nouveaux venus dans le monde de notre patrimoine mobile. Il ne s’agit toutefois pas d’un document statique, car le rôle des véhicules anciens n’est pas statique non plus. Des mises à jour seront élaborées et publiées, probablement sur le site Web de la FIVA.

Ce manuel contient un chapitre détaillé sur les procédés de peinture et de peinture. Katharina Fechtner, chimiste, BASF Coatings GmbH et Jürgen Book, Classic Cars, BASF Coatings GmbH.

[1] La Charte de Turin regroupe des principes directeurs relatifs à l’utilisation, à l’entretien, à la conservation, à la restauration et à la réparation des véhicules anciens. Cette charte découle de la Charte de Venise (1964), de la Charte de Barcelone (2003, sur les navires anciens) et de la Charte de Riga (2005, sur les chemins de fers historiques) de l’UNESCO, dont elle s’inspire.


Note aux rédacteurs

Des exemplaires destinés à la presse du manuel Charter of Turin Handbook sont disponibles auprès du Vice-président Culture de la FIVA, Natasa Grom (culture@fiva.org)

La FIVA est la seule organisation mondiale vouée tant à l’encouragement de l’utilisation sur la voie publique, en toute sécurité, de véhicules à propulsion mécanique anciens, qu’à la protection, à la préservation et à la promotion de la culture automobile. Depuis avril 2017, la FIVA est devenue partenaire non gouvernemental de l’UNESCO et poursuit son programme « FIVA Année mondiale du patrimoine Motoring », qui a déjà remporté un franc succès.

Pour plus d’informations, ou pour vous adresser à un représentant de la FIVA dans votre pays, merci de contacter Gautam Sen, Vice-président Communication de la FIVA, par e-mail : communications@fiva.org ou par téléphone : +33(0) 6 87 16 43 39 (mobile), ou +33(0) 1 53 19 14 20 (fixe).


Télécharger ici: Charte de Turin

 

X